Tast of Japan

Ingrédients essentiels de la nourriture japonaise

Le saké japonais

Un alcool japonais traditionnel qui continue d'évoluer tout en préservant son histoire

L’histoire du saké japonais.

 L’ingrédient principal du saké japonais est le riz. La production de riz a commencé il y a environ 2 500 ans au Japon, et a été mentionnée même dans les chroniques les plus anciennes du Japon appelées les Nihonshoki. Au cours de l'ère Heian (Xe siècle), la méthode de fabrication du saké est devenue presque la même que la méthode actuelle, suite à l'introduction de différentes cultures et techniques venues de Chine. Ensuite, au cours de l'ère Edo (XVIIe siècle), le saké a été conçu et produit dans chaque région du pays à l'aide de méthodes de fabrication traditionnelles locales, encore observées de nos jours. De plus, le saké est considéré comme un objet sacré, et est également destiné à être une « chose à placer dans le territoire d'un dieu ». Il y a une tradition au Japon, dans laquelle le saké est toujours offert au Dieu quand on prie et quand on implore sa sagesse (ce saké est appelé « le saké pour Dieu »).

Comment faire un saké japonais

 En termes simples, le saké japonais est fabriqué à partir de riz, de riz malté (qui est du riz cultivé avec la moisissure koji) et de l'eau, le mélange étant fermenté et distillé lors du processus de fabrication. Tout d'abord, le riz est mis à tremper dans de l'eau pour lui permettre d'absorber de l'eau après avoir été poli. Ensuite, il est cuit à la vapeur, et du riz malté et de l'eau est ajouté au riz cuit à la vapeur après avoir été refroidi pour stimuler la fermentation de l'alcool. Après la répétition de la fermentation et du rajout de solution pendant 2-3 semaines, la base du saké japonais est prête. La fabrication du saké est terminée après filtration et pasteurisation d'un extrait de la base, et il est vieilli pendant environ six mois. Un groupe de maîtres pour la fabrication du saké japonais s'appelle un « Toji ». Un Toji ne travaille dans une brasserie que pendant la fabrication du saké pour contrôler les processus compliqués de fabrication du saké. Ces dernières années, comme des technologies informatisées contrôlent ce processus compliqué de fabrication, certaines brasseries font du saké sans l'aide de Toji.

Les saveurs du saké japonais.

 Les types de saké japonais sont déterminés en fonction du ratio de polissage du riz. Il y a six catégories : A) Junmai-shu, B) Junmai-Ginjo-shu, C) Junmai Daiginjo-shu, D) Ginjo-shu, E) Daiginjo-shu, et F) Honjo-shu. Cela peut sembler difficile, mais vous trouverez votre saké japonais préféré en vous focalisant sur les saveurs et les goûts (voir la carte suivante comme référence). Il existe de nombreuses brasseries de saké au Japon, mais le goût du saké japonais change selon le climat et les régions. On dit généralement que le saké de la région Est du Japon (Hokkaidō, Tōhoku, Kantō Kōshinetsu) a un goût raffiné, tandis que le saké de la région Ouest du Japon (Chūbu, Kansai, Shikoku, Kyūshū) a un goût puissant.

Le saké attire l’attention même de l'étranger grâce aux efforts des fabricants de saké !

 Ces dernières années ont vu croître la popularité du saké japonais à l'intérieur et à l'extérieur du Japon grâce à des activités de promotion exceptionnelles initiées par les fabricants de saké. Diverses activités de promotion, y compris l'introduction de nouvelles formes de bouteilles et de nouvelles étiquettes semblables à celles pour les vins, et la production de types de saké avec des saveurs appréciées par les femmes et les personnes à l'étranger, ont permis aux personnes à l'étranger de l’adopter plus facilement. En outre, des séances de dégustation de saké organisées par les fabricants de saké au Japon et à l'étranger, similaires à celles organisées par les fabricants de vin, sont également populaires. En fait, le saké est bu maintenant à l'étranger de manière habituelle, car il est servi dans des verres à vin, ou utilisé comme base de cocktails, etc. Et si vous essayiez un saké pétillant doux avec une teneur faible en alcool pour commencer ?